Le Porc Blanc de l’Ouest dit « Porc Celte »

Pourquoi le choix de cette race : Pour ses très nombreuses qualités !

  • Très bonnes qualités maternelles
  • Bonne familiarité
  • Bonne adaptation au plein air – non adaptée à la concentration en bâtiment.
  • Porcelets lourds et précoces (2 kg à la naissance environ)
  • Dépôt de graisse important et lent, lié au rythme lent de croissance et à son mode d’élevage en plein air
  • La seule race de cochon dont la graisse contienne des acides gras poly-insaturés

L’histoire du Porc Celte…

Le porc blanc de l’Ouest d’origine celtique peuplait l’Ouest de la France du Moyen-Âge jusqu’aux années 70. Il reste le témoin d’une longue tradition d’élevage extensif et est malheureusement en voie de disparition.

Pourtant sa qualité de viande ravi les fins gourmets et le jambon de Paris en faisant sa noblesse.

Les truies mettent bas de gros porcelets au printemps. La portée, de 7 à 8 petits, naît sous les pommiers à l’abri des regards. Ils tètent leur mère et pâturent l’herbe verte avec elle.

Friands de glands, châtaignent, noix, pommes, leur croissance est lente comme autrefois. Sur les prairies, dans la vallée de La Ferme Celtique, ils offrent un joli spectacle par leur côté joueur et curieux.

Contrairement au porc industriel, élevé entre 5 et 6 mois, il faut 12 à 13 mois au porc celte pour que sa viande soit rouge et goûteuse.

“Dans le cochon, tout est bon de ses grandes oreilles à sa queue en tire bouchon ! »

Vente directe Bio